Cela n’a pas été facile de trouver des photos de moi. Comme vous vous en doutez, j’étais plutôt du genre à fuir l’objectif. Et les quelques photos prises à la sauvette étaient systématiquement effacées de mes albums. J’ai donc demandé à mes amis et ma famille de retrouver certaines archives. Je remarque aussi que je ne maîtrise pas vraiment l’art du selfie 🤓
Il est très difficile de s’exposer ainsi mais c’est, je pense, indispensable et gratifiant. Je suis fière du chemin accompli et je ne redoute pas le reste du voyage. J’ai appris à être bienveillante envers moi-même parce-que je le mérite. J’ai appris à être patiente: ces kilos ne sont pas apparus en quelques semaines; ils sont le résultats de longues années d’excès et ils ne vont pas disparaître en 2 mois. J’ai également appris l’humilité: ce sont mes hormones qui commandent! Ma seule contribution (mais non des moindres) est d’essayer de fournir à mon corps le bon carburant en réduisant au maximum les glucides et les aliments industriels.
Forcez-vous à documenter votre perte de poids. Prenez-vous en photo régulièrement. Même s’il est difficile pour vous de les regarder, vous serez ravis de voir, plus tard, le chemin parcouru. Mesurez-vous et notez les résultats que vous pourrez comparer. Même si certains jours, votre balance semble bouder et reste figée, vous perdez peut-être des centimètres. Le constater vous aidera à tenir bon. Soyez rigoureux toutefois. Ne trichez pas avec vous-mêmes. Non, ce n’est pas parce qu’on mange en cachette que ça ne compte pas!
Et, par dessus tout, restez bienveillant envers vous-mêmes. Il n’y a pas de petites victoires, chaque centimètre compte, chaque kilo ou demi-kilo perdu vous allège. Ne vous découragez pas non plus pour un kilo repris. La perte de poids n’est pas forcément linéaire. Peut-être, avez-vous mangé un aliment qui ne vous convient pas ou êtes-vous dans une certaine période de votre cycle ou fait-il particulièrement chaud?
Notez tout: ce que vous mangez, comment vous vous sentez, quelle est l’humeur du jour, la météo, … Utilisez – pourquoi pas? – un code couleur pour différencier vos apports en protéines, en lipides et glucides.
Bref, tenez un journal de bord comme tout capitaine digne de ce nom 😉

PATIENCE – RIGUEUR – HUMILITÉ

6 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *